Au pied de mon arbre, je vivais crasseux

dit un tuyau abandonné, délaissé, dénigré, esseulé, isolé, chahuté…

Samedi 22 février, balade dans le quartier du bas 20ème avec Tom, Nour, Isaac, Mathilde, Joséphine et quelques autres qui se sont greffés au groupe.  Quelques affiches pour les campagnes électorales qui parlent pour beaucoup de la saleté de Paris. S’il en fallait une preuve, elle est ci-dessous. Mais que fait donc ce tuyau au pied de cet arbre? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *